Comment bien choisir le cartable de votre enfant ?

Refaire le trousseau de votre enfant à l’approche de la rentrée scolaire est parfois un vrai parcours de combattant… particulièrement lors du choix du cartable « idéal ».

Si de votre côté, vous voulez qu’il soit ergonomique afin de ne pas abîmer le dos de votre écolier, ce dernier, à cet âge, est plus attiré par les cartables funs, à l’effigie de son héros favori. Restez sur cet article pour savoir comment bien faire votre choix de cartable pour votre enfant.

A lire également : Qui est l’inventeur de la draisienne ?

Prendre en compte le poids

Le poids du cartable rempli ne devrait pas dépasser 10% du poids de votre enfant, d’après les normes de l’Éducation nationale édictées par une circulaire ministérielle. Le poids moyen d’un écolier en primaire est de 22 kg, et donc, le cartable doit peser 2,2 kg.

Cette règle est néanmoins prise à la légère puisque le poids du cartable est de nos jours de 20 % supérieur au poids d’un enfant. En fin de compte, le poids du cartable, qui est habituellement excessif, est supporté passivement par les cartilages de croissance ainsi que les disques intervertébraux. Des marques comme Tann’s proposent une large variété de modèles de cartables pour enfant.

A lire également : Pourquoi un psychologue pour enfant ?

Ne pas négliger l’ergonomie

Préférez des sangles larges et courtes. Un cartable accompagné de bretelles larges est l’idéal puisque le poids de sa capacité sera mieux réparti. Parfaitement positionnées au niveau des épaules, ces bretelles aident à éviter les frottements.

Faites tout de même attention aux longueurs : des sangles trop longues ont tendance à augmenter le poids du cartable en tirant sur les épaules, augmentent la cambrure dorsale et peuvent cause des maux de dos.

bien choisir le cartable de votre enfant

Surtout retenez bien qu’un enfant en primaire est en pleine croissance. De ce fait, sa colonne vertébrale ne sera ossifiée qu’une fois qu’il aura atteint l’âge de 14 ans pour une fille et 15 ans chez les garçons. Lorsque vous remarquez que le sac est lourd et qu’il n’y a pas possibilité de le rendre moins pesant, pensez à des sangles de poitrine et de taille visant à mieux répartir le poids.

S’intéresser au rangement

L’idéal serait d’avoir deux compartiments pas assez profonds en vue d’équilibrer le poids. Les livres, classeurs et cahiers devront être rangés dans le soufflet collé au dos de l’écolier. Ensuite, le deuxième soufflet doit pouvoir recevoir les fournitures scolaires légères, à l’image de la trousse et des stylos.

La solidité : un point essentiel

Les cartables sont souvent exposés à des agressions (puisqu’ils sont souvent piétinés ou jetés par terre). Il faut donc privilégier la qualité pour ne pas en changer en cours d’année. En ce sens, assurez-vous de la présence de renforts dans les angles et en dessous du cartable. Aussi, les coutures doivent être renforcées pour que les classeurs ne transpercent pas ce dernier.

N’oubliez pas aussi de vérifier la fiabilité du plastique si le cartable se ferme avec des clapets. Éloignez-vous des scratches, car ils sont moins efficaces et se détériorent très rapidement. Si possible, choisissez un cartable avec un traitement déperlant afin d’éviter d’éventuels désagréments comme les inondations par exemple.

Dernier point : la sécurité

En vue d’optimiser la sécurité, particulièrement pendant l’hiver, les bandes rétroréfléchissantes intégrées au cartable sont nécessaires. Elles permettent ainsi à l’enfant de rester visible, même en pleine nuit.